06 86 59 33 79
20 rue de Nully d'Hécourt 60000 BEAUVAIS

Les actualités de de Marie-Ange Devackere à Beauvais

Découvrez les différents articles écrits par votre coach dans l’Oise 

Découvrez mes différents articles !

 L es clés de la recherche d'emploi

Chercher un emploi ne s'improvise pas ! Certaines clés sont indispensables pour être efficace, organisé et surtout voir sa recherche aboutir … mais pour ça, il faut avoir envie de changer son point de vue !
Le Trèfle chanceux de J.Limoges, nous éclaire sur les quatre dimensions indispensables à explorer, pour savoir quel aspect travailler en priorité :
La dimension Soi :

Bien se connaître est indispensable avant toute chose. Il faut s'évaluer à sa juste valeur, pour pouvoir se projeter dans le bon métier, dans le bon secteur d'activité ou envisager de se former pour adapter ses compétences puis se mettre en valeur dans sa recherche.
Alors, comment faire ? Les outils du bilan professionnel peuvent vous aider à mettre en lumière les éléments de votre profil. On en trouve dans des ouvrages spécialisés ou sur internet. Pour vos qualités et vos défauts, demandez à votre entourage de vous aider à les nommer puis à les retranscrire professionnellement.



Les dimensions Lieu & Environnement:
Elles sont, à mon sens, indissociables. Elles constituent votre capital connaissance des entreprises, des métiers, de l'activité socio-économique de là où vous voulez travailler.
Une veille permanente est de mise car c'est la dimension la plus mouvante et qui demande de la réactivité.
Alors, comment faire ? Regardez les journaux locaux, les sites des villes ou du département, lisez les nouveautés techniques de votre secteur d'activité, visitez les salons, analysez les offres d'emploi, elles sont le reflet d'un marché.
La dimension Méthode:

Elle regroupe vos outils et techniques pour trouver un emploi et si ceux-ci sont adaptés à votre profil et à votre cible de métier et/ou d'entreprise. Vous trouverez tout les exemples de formes que vous cherchez sur internet mais n'oubliez pas de les personnaliser !
Alors, comment faire ? Mettez en perspective votre profil et l'environnement. Choisissez des outils en fonction de ces deux critères et soignez tout ce travail en amont avant de vous lancer dans une recherche active d'emploi. Ensuite, une organisation rigoureuse et constante est nécessaire pour également se ménager des plages de repos.
Bien sûr, toutes ces dimensions sont en interaction constante et si un élément change, il influe sur tout le reste.
Les structures d'accompagnement vers l'emploi sont là pour vous aider car il est souvent nécessaire d'avoir un regard extérieur pour y voir plus clair !

Sur simple demande par mail, je vous adresserai un questionnaire d'évaluation sur ces dimensions. Lancez-vous !

Mal au travail, mal du siècle ?

Burn-out, TMS, et maintenant bore-out et brown-out , les salariés « attrapent » de plus en plus le mal au travail, tandis que ceux qui n'en ont pas souffrent de ne pas en avoir...et dans tout ça, c'est quoi une maladie professionnelle ? HELP !!!
Le burn-out, tout le monde connaît : c'est le fait sous un excès de stress de se consumer lentement de l'intérieur jusqu'à être complètement incapable de faire quoi que ce soit, voire même de se lever ! Cette pathologie, bien réelle, atteint en particulier les salariés laissant s'immiscer insidieusement leur vie professionnelle dans leur vie privée, jusqu'à en être complètement submergé et se « cramer » !
Elle peut atteindre tout le monde, pas seulement les cadres, tant les nouveaux moyens de communication ont aboli les frontières entre le jour et la nuit, la semaine et le week-end, les vacances et le travail !
Alors, quoi faire ? Se rappeler que les mails et autres SMS n'ont pas été inventés pour avoir de réponse immédiate ! Ce principe d'échanges est basé sur le différé et sert justement à ne pas déranger son interlocuteur, contrairement au coup de fil. Quant au téléphone portable, il peut être mis en silencieux, en mode « ne pas déranger » à des heures où on a envie de se consacrer pleinement à autre chose, voire éteint !
Personne n'est indispensable à toute heure du jour ou de la nuit...si vous avez besoin de vous désintoxiquer, il existe des séjours de rupture où on vous apprend à redéfinir vos priorités et à vous passer de ces instruments lorsqu'ils deviennent une torture !
Le bore-out, c'est le fait de s'ennuyer au travail...rien de grave, me direz-vous, c'est plutôt sympa d'être « payé à rien faire »...détrompez vous !!! Trivialement, la « mise au placard » entraîne un sentiment d'inutilité sociale difficile à vivre, tant la société d'aujourd'hui estime votre valeur à votre activité professionnelle et pas seulement au joli titre qui va avec : si vous déclarez être « Chargé de mission », encore faudra-t-il pour briller dans les soirées pouvoir décrire par le menu en quoi consiste la mission en question et pourquoi elle est fondamentale pour l'entreprise !
Alors, comment faire ? Si c'est rattrapable parce que la baisse d'activité est ponctuelle ou si vous voulez gagner du temps avant d'envisager autre chose, proposez vos services à vos collègues, aidez les même sur des tâches ingrates, laissez votre ego de côté car tout vaut mieux que ce vide intersidéral ! Vous pouvez aussi vous adonner à l'une de vos passions extra-professionnelles ou vous lancer dans le bénévolat si vous pouvez gérer de votre poste de travail. Attention que cette occupation réponde à un vrai besoin car jouer aux jeux vidéos toute la journée ne comblera pas votre besoin d'utilité ! Dans le pire des cas, cherchez ailleurs et demandez une rupture conventionnelle.
 Le brown-out, est le dernier né (2013) de la famille des out (qu'on peut traduire par abandon). Il désigne une baisse de motivation, un désintérêt pour ce qu'on fait, et peut être la conséquence soit d'un travail dont on ne voit jamais la finalité, soit d'un travail en contradiction avec son éthique personnelle, ses valeurs intrinsèques. On se sent mal sans bien savoir pourquoi, on ne sent plus « à sa place » dans ce poste même si on en rêvait quelque temps plus tôt. Alors, on se détache, on se désinvestit peu à peu.
Alors, comment faire ? Si vous êtes un fervent défenseur de l'environnement et que le principal client de votre boîte déforeste à tour de bras ou exploite des centrales nucléaires, une seule solution, la fuite !
Vous pouvez aussi vous faire aider et faire un inventaire de votre personnalité, incluant vos valeurs profondes. Si votre job ne les satisfait pas, vous pouvez néanmoins rétablir l'équilibre en les satisfaisant ailleurs (bénévolat, engagement militant etc...).
Les TMS (Troubles Musculo-squelettiques) sont des affections qui surviennent à la périphérie des articulations, le plus souvent au niveau du dos ou des membres supérieurs. Ces affections touchent les muscles, les tendons, les nerfs... et leur risque augmente avec l'âge. Les TMS arrivent lorsque les capacités physiques ne parviennent plus à supporter les postures ou sollicitations qu'on lui demande. Aujourd'hui, 34% des salariés se disent atteints de TMS (le mal de dos en particulier) .
Alors, que faire ? Au travail, faire confiance aux mesures de sécurité mises en place tout d'abord, et appliquer scrupuleusement les « gestes et postures » appris en formation, pour se protéger. Faire du sport pour garder une certaine musculature, et garder une hygiène de vie adéquate aux efforts à fournir.
Vous renseigner sur les risques sur www.bossons-fute.fr, les fiches métiers ont été établies avec des médecins du travail.
Une maladie est dite professionnelle si elle est « la conséquence directe de l'exposition d'un travailleur à un risque physique, chimique ou biologique, ou résulte des conditions dans lesquelles il exerce son activité professionnelle et si elle figure dans un des tableaux du régime général ou agricole de la Sécurité sociale ».

Oui mais où m'adresser ? Si vous pensez être atteint de l'une des pathologies décrites, en conséquence de votre travail, adressez-vous à la médecine du travail. Un reclassement pour inaptitude au poste de travail voire une reconnaissance Travailleur Handicapé (RQTH) peut s'en suivre pour ne plus exposer votre santé, votre bien le plus précieux !

Bilans, pour qui ? Pour quoi ?

Bilans d'orientation, de compétences, professionnels, autobilans...comment s'y retrouver dans cet éventail plus que large des propositions de service ou des ouvrages que l'on peut se procurer dans toute bonne librairie ?
Tour d'horizon pour choisir son bilan en toute lucidité !
Le bilan de compétences tout d'abord, est la seule prestation encadrée par la Loi. Il est ainsi cadré dans le temps, dans les modalités et dans l'obligation de moyens.

Il doit, en effet, avoir lieu en individuel, au maximum en 24 heures (entretiens répartis entre 3 semaines et 4 mois) et en 3 phases (préliminaire, d'investigation et de conclusion), et un document écrit de synthèse doit être remis au bénéficiaire à l'issue de ce bilan. Il s'adresse aux salariés car la prestation équivalente pour les demandeurs d'emploi a été supprimée au profit de prestations de projet professionnel.
Avantages : Tout salarié expérimenté peut bénéficier d'un congé pour son bilan de compétences, et d'une prise en charge financière par l'entreprise ou par son OPCA.
Inconvénients : Lorsque c'est l'entreprise qui finance, elle devient le prescripteur et le centre de bilans doit donc lui faire un retour. Les salariés en CDI doivent avoir eu au moins 5 ans d'activité.
Où se renseigner ? Les CIBC, le FONGECIF, Pôle Emploi


Le bilan d'orientation est plutôt destiné aux scolaires ou personnes souhaitant choisir une filière d'études qu'elle soit professionnelle ou non. L'inventaire des intérêts, de la personnalité et du potentiel est identique mais on y rentre rarement dans les notions de valeurs, de freins ou de savoir-faire.
Avantages : Les conseillers pratiquant ce type de bilans connaissent bien les filières d'études de l'Education Nationale
Inconvénients : Il n'a a pas forcément de projection à moyen ou long terme sur la vie professionnelle ; l'orientation peut être conseillée en fonction des résultats scolaires et non d'un réel potentiel.
Où se renseigner ? C.I.O, S.C.U.I.O, C.I.O.P


Un autobilan est un bilan que l'on fait soi-même. Il existe de nombreux ouvrages ou méthodes qui le permettent. Il faut prendre le temps, du recul et se procurer les documents correspondant à une méthode avec laquelle on se sent à l'aise : Déclic (APEC), Egobilan professionnel, le bilan personnel et professionnel...
Avantages : C'est peu coûteux, juste l'achat de l'ouvrage, ou même gratuit si on se procure ces ouvrages dans une médiathèque (mais par pitié, dans ce cas, n'écrivez pas directement dessus!) ou sur internet.
Inconvénients : C'est difficile d'être juge et partie ! La neutralité nécessaire est impossible, et il existe des méthodes peu fiables, pas facile de choisir la bonne.
Où se renseigner ?
Demander conseil dans des médiathèques spécialisées emploi-formation (la B.E.I de Cergy par exemple) ou dans les rayons spécialisés sciences humaines des librairies
sur internet : www.monconseillerdorientation.fr
http://www.mozaikrh-orientation.com/index.php

Le bilan professionnel est l'équivalent d'un bilan de compétences mais peut se dérouler de manière plus souple, plus adaptée aux contraintes de chacun (le conseiller peut venir chez vous par exemple..), s'adresse à tous (salariés ayant peu d'ancienneté, demandeurs d'emploi, jeunes ayant fait un apprentissage...) et avec des moyens ou méthodes innovants (tests en ligne, séances de groupe, entretiens vidéos...).


Avantages : Tout le monde peut y avoir accès, et on peut le faire en toute confidentialité, si on ne veut pas que son entreprise le sache par exemple. Ce type de bilans est proposé par des professionnels qui respectent les phases des bilans de compétences.

Inconvénients : Le coût ! Ce type de services est cher car les structures ont des frais de fonctionnement. Le coût peut être beaucoup plus raisonnable dans les services proposés par internet mais attention dans ce cas à vérifier le sérieux du conseiller (voir les références proposées en terme d'habilitations, diplômes etc...)
Où se renseigner ?
www.ressources-et-changement.com

www.jefinancemonbilandecompetences.com

Demandeurs d'emploi, cultivez votre confiance ! 

Lorsqu'on est demandeur d'emploi, le temps qui passe sans activité professionnelle peut nous enfermer dans le cercle vicieux de l'isolement et de l'unique activité de recherche. Or, c'est le contraire qui est apprécié des recruteurs !
La recherche d'emploi occupe beaucoup de temps et l'absence de réponses la plupart du temps pollue le moral du demandeur d'emploi le plus motivé. Ajoutez à cela qu'une connexion internet permet de piloter toute sa recherche enfermé chez soi et vous aurez tous les ingrédients pour tomber dans la boucle isolement-démotivation-dévalorisation sur le marché du travail-encore plus d'isolement...Réagissez !

Organiser et planifier sa recherche et gagner du temps de loisirs :
On ne peut pas passer chaque jour, du matin au soir, à chercher un emploi ! Si c'est le cas, c'est sans doute que vous passez beaucoup de temps à chercher les offres sur internet et que vous répondez à tout ce qui se présente !
Pour ne pas perdre de temps, identifiez les sites spécialisés sur lesquels vous trouverez les offres de votre secteur, et apprenez à décrypter et sélectionner les offres auxquelles vous pouvez réellement répondre sur les sites généralistes. Abonnez vous, vous recevrez directement les offres sélectionnées dans votre boite mail. Privilégiez le matin pour les relever et les traiter, chaque jour pour montrer votre réactivité.
Notez toutes les candidatures que vous envoyez et pensez à relancer (par téléphone, la relance mail est comme une bouteille à la mer!). Planifiez et notez chaque action !
Développer un réseau :
Ne restez surtout pas seul ! Profitez des lieux où l'on rencontre d'autres demandeurs d'emploi et allez-y ! Inscrivez vous aux ateliers de Pôle Emploi ou du point emploi de votre ville, allez à la bibliothèque pour vos recherches (certaines vous proposent l'accès à des outils auxquels elles sont abonnées), visez les salons ou forums qui proposent de l'emploi mais également les salons spécialisés dans votre branche.
Pensez aux réseaux professionnels sur internet mais attention : il faut y être actif ! S'inscrire et attendre ne vous mènera à rien.
Soignez votre forme, entretenez votre culture:
Avec le temps que vous avez dégagé et les relations rencontrées, prévoyez des sorties ludiques, culturelles ou sportives. Marchez, faites une séance de relaxation ou de zumba chez l'un ou l'autre, il y a des tas d'activités physiques qui ne coûtent rien mais entretiennent la forme !
Côté sorties, certains spectacles ou musées sont gratuits, profitez en ! Le cinéma est accessible à coût réduit, les DVD et livres sont gratuits dans les médiathèques...

Pour entretenir vos compétences, le bénévolat est une bonne solution : beaucoup d'associations cherchent des professionnels qui ont un peu de temps !
Partir, changer d'air, vous avez le droit ! Avec le covoiturage, les billets de train ou d'avion low cost, le couchsurfing ou le logement contre services, vous pouvez à moindre frais.
Profitez de ce temps que vous avez, lancez vous, quand vous retravaillerez, ce sera plus difficile !
Gardez l'apparence d'un professionnel :

Ne traînez pas en jogging ou pyjama toute la journée ! Gardez votre apparence professionnelle, rasez vous, messieurs, maquillez vous mesdames, même si vous n'avez pas de RDV professionnel !
Tous ces petits détails vous permettront d'entretenir votre estime de vous même, d'enrichir votre CV et de pouvoir répondre à un recruteur qui s'inquiétera de votre période « d'inactivité » !
Etes-vous intéressé par des journées thématiques mariant outils de recherche d'emploi et détente ? C'est le concept des « Caminandays »...
 

Donnez-moi votre avis par mail !

Des questions ? Contactez-moi !

 

Marie-Ange DeBackere, votre coach à BEAUVAIS

Je suis Marie-Ange Debackere, coach professionnelle certifiée à BEAUVAIS. Je vous propose des séances de coaching certifié pour entreprise dans l’Oise .

Depuis avril 2013, je vous accueille avec plaisir dans mes bureaux à Cergy, Beauvais et Amiens , sur RDV. J’interviens également sur site ou à distance.

Nos partenaires en Corse et DOM-TOM répondront à vos besoins pour le coaching et les séminaires de développement professionnel.

 

20 rue de Nully d'Hécourt
60000 BEAUVAIS

Mon parcours

J’accompagne depuis 17 ans tous profils d'actifs dans leur développement professionnel, par la formation, le bilan de compétences et le coaching. Auparavant, j’ai travaillé 20 ans dans une grosse entreprise industrielle.

Je suis coach certifiée et membre du SFAPEC, ce qui vous garantit mon éthique, une veille et une supervision constantes. Mon DUT de Gestion d’entreprise et mes études d'ingénieure-maitre en Ressources Humaines et Communication, m'ont apporté une vision globale des enjeux de l’entreprise et la conviction de l'importance de les concilier avec les attentes des salariés.

Je propose un panel de services en coaching  et une spécialité qui s'adresse plus particulèrement aux dirigeants ou managers  : le coaching formatif .

À terme, mon équipe de partenaires interviendra également sur toutes les problématiques RH (recrutement, GPEC, plan de formation…) et risques professionnels (audit et préconisations, DUER…) pour répondre globalement aux besoins des artisans et dirigeants de TPE et PME.

Des séminaires de développement professionnel sont en préparation dans des lieux ressourçants et propices au lâcher prise...

Découvrez mes services, mon équipe et les actualités !

S ervices

  • Coaching individuel
  • Coaching d’équipe
  • Coaching formatif
  • Formations
  • Bilan de compétences et bilans professionnels
  • Séminaires de développement professionnel
Les astuces du coach
Services

Dans l’entreprise, si le dirigeant ou l’un de ses collaborateurs a besoin de développer son potentiel professionnel ou personnel, un coaching individuel l’amènera à poser des objectifs de changements clairs et de se mettre en chemin pour les réaliser, en cohérence avec ses valeurs et son identité, dans le but de :

  • Évoluer dans l’entreprise
  • Gagner en confiance
  • Améliorer sa communication
  • Manager avec bienveillance
  • Changer d’orientation professionnelle…
Site réalisé par